« President-elect » : Ce qui est attendu de Macky Sall

La messe est dite : Macky Sall a composté son ticket pour un second mandat. Mais, selon Me Amadou Aly Kane, le « President-elect », comme diraient les Américains, doit « mener une politique de réconciliation et d’ouverture pour éviter une guérilla continue ».

Le vice-président de la Raddho d’esquisser, dans Les Échos, une piste de réflexion : « Le Président élu doit pouvoir amnistier Karim Wade et Khalifa Sall. Macky Sall devrait aussi pouvoir choisir un Premier ministre et un ministre de la Justice apolitiques ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


41 vues